Témoignage de voyageur : La quarantaine en Turquie (avec Shany)

Mis à jour le 15/12/2021 | Publié le 02/05/2021 | Voyage et Covid, Infos covid par pays

La quarantaine en Turquie
Depuis la réouverture des frontières l’été dernier et la reprise des vols internationaux, les voyageurs du monde entier ont bien dû s’accoutumer à une certaine… routine covidienne : surveiller étroitement et assidûment l’actualité des frontières, se faire prendre la température X fois par jour à l’entrée des bus, des trains, et des magasins, porter un masque (variable selon les destinations), respecter la distanciation sociale, remplir d’innombrables formulaires administratifs à l’entrée de chaque pays, télécharger des applications de traçage… Le voyage n’est plus de tout repos. Ah qu’il nous manque le temps où l’on ne se souciait que des visas !

De cette nouvelle routine, le test PCR fait indéniablement partie et très peu de voyageurs y ont échappé. On s’y est tant habitué(e), en particulier lorsqu’on voyage au long cours et que l’on a donc pris l’habitude d’en faire à (presque) chaque changement de pays, que l’on ne réalise plus tout à fait que parfois, même lorsqu’on n’a absolument aucun symptôme, notre test peut revenir positif.

Pourtant, on ne connaît pas toujours bien les conséquences d’un test positif, d’autant plus que les mesures en place ne sont pas toutes les mêmes d’une destination à l’autre. Soyons francs, on a parfois tellement envie de poursuivre le voyage et de voir notre test revenir négatif, que l’on ne se pose pas LA question cruciale : « Et si mon test était positif ? »Que se passe-t-il dans ce cas ? Quand on voyage depuis la France et que l’on est testé(e) positif en France avant le départ, on se place le plus souvent en auto-isolement à son domicile. Mais qu’en est-il lorsqu’on est testé(e) positif dans un autre pays ?



Nous avons pu joindre une jeune voyageuse française qui en a fait l’expérience récente après un voyage de plusieurs semaines en Turquie, où son test PCR (nécessaire pour pouvoir embarquer à bord de son avion et rentrer en France) est revenu positif, à sa grande surprise, alors qu’elle était asymptomatique. Elle a eu la gentillesse de nous raconter son expérience, que l’on vous expose ici.

    La quarantaine en Turquie

      Le lendemain de son test, peu de temps avant son vol retour pour la France, Shany reçoit un appel de l’hôpital qui l’informe du retour positif de son test PCR de la veille. Elle se trouve alors dans un petit hostel dans la région de la Cappadoce et s’apprête à rentrer chez elle après trois semaines de voyage en Turquie.

      Sous le choc de la nouvelle, la jeune femme contacte immédiatement ses proches en France pour leur faire connaître la situation, et ajoute qu’elle ne sait pas encore si elle aura accès à internet et donc si elle pourra entrer en contact avec eux par la suite.

      Un véhicule vient ensuite la chercher à l’hôtel où elle se trouve pour la transporter vers une résidence universitaire, transformée jusqu’à nouvel ordre en centre de quarantaine pour les personnes atteintes de la covid-19.

      Trois fois par jour, à 8h30, midi et 18h, on lui dépose un plateau-repas sur une chaise, devant la porte de sa chambre. Aucune sortie ni aucun contact avec l’extérieur ne sont autorisés, mais l’accès à internet lui permet finalement de rester en contact avec ses proches et d’occuper ses journées.

      La quarantaine pour les cas avérés de covid-19 a une durée légale de dix jours en Turquie (le jour d’arrivée au centre de quarantaine n’est pas pris en compte). La sortie anticipée de l’isolement est possible moyennant la réalisation de deux nouveaux tests PCR espacés d’au moins 24h, à la charge du patient (les frais sont généralement plus élevés que dans un hôpital ou un laboratoire car le personnel de santé doit se déplacer sur le lieu de quarantaine – comptez environ 85 euros pour deux tests).

      N’ayant pas eu connaissance de cette information dès le début de sa période d’isolement, mais bien plus tard au cours de sa quarantaine, et ayant déjà pris soin de réserver un nouveau vol vers la France à la date prévue de sa sortie du centre d’isolement, Shany a finalement jugé préférable de terminer sa quarantaine sur place et de repartir à l’issue de celle-ci.

      Après une période de dix jours d’isolement en Turquie, aucun autre test PCR n’est requis par les autorités sanitaires pour sortir de quarantaine, contrairement à ce qui est pratiqué actuellement dans d’autres pays, comme par exemple en Italie, où un nouveau résultat négatif est nécessaire pour pouvoir sortir de l’isolement.

      Shany a finalement pu rejoindre la France, et espère voyager à nouveau en Turquie à l’avenir, lorsque la situation sanitaire sera rétablie, afin de profiter pleinement de ce beau pays dans les meilleures conditions !



      Quelles sont les conditions de voyage, les restrictions et mesures liées à la covid-19 en Turquie ?

      Cet article est mis à jour régulièrement pour tenir compte de l’évolution de la réglementation en vigueur (dernière mise à jour : le 15/12/2021).

      Pour connaître les conditions d’entrée en Turquie pendant la pandémie de covid, n’hésitez pas à consulter le site de Turkish Airlines, qui met régulièrement à jour sa page « Turkey travel rules » en fonction de l’évolution de la réglementation turque en la matière.

      Visa et conditions d’entrées (depuis la France)

      • Passeport ou carte nationale d’identité en cours de validité dont la durée de validité dépasse d’au moins 150 jours la date de l’entrée en Turquie.
      • Les voyageurs français sont dispensés de visa pour un séjour touristique ne dépassant pas 90 jours sur une période de 180 jours, que le séjour soit continu ou fractionné.
      • Les voyageurs de 6 ans et plus à destination de la Turquie doivent remplir le formulaire de santé disponible via ce lien dans les 72h précédant leur départ. Les passagers en transit en Turquie ne sont pas concernés.

      Un dépistage virologique est-il obligatoire pour le retour en France ? 

      Depuis le 9 juin 2021, de nouvelles mesures sont en vigueur pour les voyages à destination de la France (y compris pour les ressortissants français). Les exigences de tests covid, de quarantaine et de motifs impérieux varient selon le pays de provenance, mais aussi selon d’autres paramètres (notamment si le voyageur est vacciné contre la covid-19 ou non). Plus d’infos dans cet article.

      ⚠️  Suite au témoignage récent de plusieurs voyageurs en Turquie, nous vous déconseillons de passer par un hôtel ou un autre intermédiaire pour la réalisation de vos tests PCR. Dans la mesure du possible, il est préférable de se rendre directement dans un laboratoire d’analyses ou un hôpital (ou encore le centre de tests de l’aéroport d’Istanbul).  ⚠️

      Où faire un test PCR en Turquie ?

      Les autorités turques ont établi une liste officielle de laboratoires habilités à effectuer des tests PCR. Cette liste est consultable via ce lien.

      Clause de non-responsabilité : les informations figurant sur cette page ne sont pas exhaustives. Elles reposent sur les dernières données disponibles recueillies auprès de sources sûres et ouvertes au public (sources que nous mentionnons généralement dans nos articles). Bien que Travel Addicts s’efforce de les tenir à jour, nous n’assumons aucune responsabilité, de quelque nature que ce soit, quant à l’exhaustivité et à l’exactitude de ces informations.

      Cet article contient des liens affiliés, ce qui signifie que nous pouvons percevoir une petite commission (sans coût supplémentaire pour nos lecteurs !) si ceux-ci choisissent d’acheter un service ou un produit via l’un de ces liens.

      Voyagez bien informé(e) 🌍 🗞️

      Recevez tous les nouveaux articles dans votre boîte mail ( 1 email maximum par semaine - garantie zéro spam).

      ARTICLES POPULAIRES

      Articles récents



      Share This