Comment voyager quand on a la phobie des moustiques

Comment voyager sans stress partout dans le monde quand on a la phobie des moustiques (et autres petites bêtes)…

Mis à jour le 19/04/2021 | Publié le 19/04/2021 | Trucs et astuces

Ahhh le voyage, l’évasion sous un ciel d’azur, les plages paradisiaques, le farniente à l’ombre des cocotiers, l’observation des animaux sauvages, les randonnées rafraîchissantes au cœur d’une jungle verdoyante, les douces averses tropicales, les nuits sous les étoiles… Ça fait rêver, n’est-ce pas ? Vous êtes au paradis ? Jusqu’à ce que soudain… « Bzzzzzzzz » 😱

Vous aviez oublié que vous aviez peur des moustiques ? Ou bien vous pensiez peut-être que cette peur vous passerait à l’autre bout du monde, tout(e) émerveillé(e) que vous seriez par le décor environnant ? Grave erreur… Même au paradis, les moustiques peuvent vous gâcher la vie.

Ainsi, contrairement à ce que l’on pourrait penser, on peut être baroudeur(se) chevronné(e), avoir traversé des dizaines de pays dans des conditions de confort pas toujours optimales, et être phobique des moustiques, tétanisé(e) du bourdonnement, boursouflé(e) à la moindre piqûre, insomniaque à l’idée de leur servir de repas.

Si c’est votre cas, pas de panique ! Vous n’êtes pas seul(e). On est même une vraie communauté, à en croire le nombre de solutions pratiques conçues pour nous faciliter la vie, et que nous allons découvrir ensemble un peu plus bas. Autant vous dire que nous les avons toutes testées 😅 et que je suis donc désormais libérée de ma peur des moustiques en voyage ou en tour du monde, ce que je souhaite à chacun(e) d’entre vous !

Ajoutons tout de même que la peur du moustique est loin d’être injustifiée, celui-ci étant, rappelons-le, le premier prédateur de l’être humain. Qui n’aurait donc pas peur d’un tueur en série de cette envergure ?

Sans plus tarder, voici donc toutes les solutions et astuces anti-moustiques que nous avons testées (et approuvées 😊) !

Solution n°1 : la moustiquaire de lit à suspendre

Vous séjournez à l’hôtel ou dans une location ? La meilleure solution pour dormir à l’abri des moustiques, c’est la moustiquaire de lit. Laissez tomber les prises anti-moustiques qui vous promettent 8h de sommeil fenêtres ouvertes sans être piqué(e) ! Elles n’ont pas vraiment d’utilité et nombreux sont les moustiques à nous avoir piqués et ri au nez lorsque nous les utilisions.

La solution la plus simple, la plus pratique et la plus légère à transporter dans votre sac de voyage, c’est la moustiquaire de lit à suspendre. Personnellement, on a un petit faible pour la moustiquaire d’Universal Backpackers très légère (370g) qui possède un fond élastique pour se placer facilement sur les contours d’un lit.

Une moustiquaire comme celle-ci, c’est facile à transporter, ça se range dans un petit sac compacte qui se glisse facilement dans votre sac de voyage.

Pour la fixer, le mieux c’est bien entendu qu’il y ait un crochet au plafond (souvent le cas dans les hôtels en Asie du Sud-Est par exemple), mais dans le cas contraire, on peut tout aussi bien utiliser du ruban adhésif amovible, par exemple, qui permet de fixer la moustiquaire au plafond sans laisser de traces.

Petite astuce : dans certains pays où les moustiques sont très présents et transmettent des maladies parfois graves, il peut être utile d’imprégner votre moustiquaire d’insecticide. La gamme Insect Écran est très efficace, et l’imprégnation est un processus facile à réaliser chez vous (fenêtres ouvertes ou dans votre jardin), en suivant les indications données par le fabricant.

 

Solution n°2 : le hamac moustiquaire

Pour les plus aventuriers d’entre nous qui affectionnent les nuits en pleine nature (sans pour autant aimer les piqûres et les morsures), le hamac moustiquaire est la solution idéale. Confortable et pratique, c’est le top pour dormir en harmonie avec la nature au cœur de la jungle ou d’un parc naturel, sans se soucier des petites bêtes. Il en existe aussi des modèles spacieux pour 2 personnes.

De plus en plus apprécié des randonneurs, le hamac moustiquaire se décline désormais en de nombreux modèles et les marques outdoor ont toutes cherché à développer ce concept. Vous aurez donc l’embarras du choix !

 

Solution n°3 : le sac de couchage avec moustiquaire intégrée

Quoiqu’un peu moins confortable que le hamac moustiquaire, c’est une option très pratique si vous dormez à même le sol et que vous souhaitez être protégé(e) des insectes, et notamment des moustiques.

Le modèle de référence est le « Jungle Bag » de la marque d’équipement militaire Snugpak, confortable et abordable, et conçu pour les zones au climat tropical chaud et humide.

 

Solution n°4 : imprégnez vos vêtements d’anti-moustiques (pour les zones où les moustiques sont vecteurs de maladies)

Bon, imprégnez vos vêtements de produits anti-moustiques ne sera sans doute pas nécessaire si vous vadrouillez dans le sud de la France, où les moustiques représentent assez peu de dangers, à l’exception du (gros) désagrément d’être piqué(e).

À l’inverse, si vous prévoyez de voyager dans une zone où les moustiques sont vecteurs de maladies graves et piquent même en pleine journée (ce qui est la cas notamment du moustique vecteur de la dengue), il est très utile d’imprégner vos vêtements d’anti-moustiques. On vous recommande le spray vêtements Insect Écran, pratique et efficace, ou encore le produit concentré (qui sert aussi à imprégner les moustiquaires) qui nous ont évité bien des piqûres.

 

Solution n°5 : s’enduire de produits anti-moustiques dans les zones infestées

Il y a des endroits où l’on regrette très vite d’être parti(e) randonner sans produit anti-moustiques : les zones marécageuses, les forêts tropicales, les bors d’un lac… Si vous prévoyez de faire une rando dans une zone aimée des moustiques, protégez-vous !

D’habitude, nous, on est « tout bio » : cosmétiques bio, produits d’entretien bio, nourriture bio… Adeptes de Yuka et INCI Beauty, on adore scanner tout ce qu’on achète pour limiter au maximum les produits chimiques qu’on utilise. Sauf…vous l’aurez deviné : pour les anti-moustiques.

Parce que là, autant vous le dire, après de nombreux tests, on s’est aperçu de quelque chose : les anti-moustiques bio, ça fait rire les moustiques. Ça ne les éloigne pas, et c’est bien dommage, parce que nous non plus, ça ne nous enchante pas de nous appliquer des produits chimiques sur la peau. Mais comme le dit si bien le dicton, « de deux maux, il faut choisir le moindre« , et comme il s’agit là de se protéger de maladies dangereuses et parfois mortelles, comme la dengue ou le paludisme, on n’a pas trop hésité.

 

Solution n°6 : randonner protégé(e) dans des conditions extrêmes

Pour randonner de longues heures dans certaines zones où les insectes sont particulièrement voraces et transmettent des maladies, vous pouvez opter pour une moustiquaire de tête, qui n’alourdira pas vos bagages (ni votre budget) et se glissera très facilement dans une petite poche de votre sac. Elle se pose généralement sur un chapeau ou une casquette.

Vous pouvez aussi choisir un modèle 2-en-1 de chapeau avec moustiquaire dissimulée (type chapeau de safari), qui offre également une protection solaire.

 

Et pour les enfants ?

Si vous voyagez avec de jeunes enfants dans des zones à risque, il peut être utile d’emporter avec vous une tente bébé nomade, avec matelas et moustiquaire intégrés, mais tout dépendra bien sûr de la place restante dans vos bagages, et du poids que vous pouvez porter (ce type de modèle avec matelas pèse généralement entre 1,5 et 2 kg). Autre alternative, le filet moustiquaire ultra-léger (60 grammes) qui s’adapte aux lits parapluies, poussettes, nacelles, etc. et ne prendra pas de place dans votre sac de voyage. Très utile aussi dans les zones tempérées où les moustiques ne transmettent pas de maladies mais viennent tout de même perturber le sommeil des plus jeunes.

Articles similaires

L’Inde annonce enfin sa réouverture

L’Inde annonce enfin sa réouverture

Après plus d’un an et-demi de fermeture de ses frontières, l’Inde réouvre enfin aux voyageurs le 15 novembre prochain ! Quelles seront les conditions d’un voyage en Inde ? La réponse dans cet article.

lire plus

Travel Addicts participe au programme d’affiliation d’Amazon Services LLC, un programme de publicité conçu pour permettre à des éditeurs de site de percevoir une rémunération en proposant des liens vers Amazon.fr. Amazon et le logo Amazon sont des marques commerciales d’Amazon.com, Inc. ou de l’une de ses filiales.

Lorsque l’un de nos lecteurs commande un produit sur Amazon après avoir cliqué sur un lien provenant de notre site, nous percevons donc une petite commission. Pour autant, nous ne recommandons QUE des produits que nous aimons et dans lesquels nous avons toute confiance, notre but étant avant tout d’informer les voyageurs du mieux que nous pouvons.

Pin It on Pinterest

Share This